La médecine chinoise au fil des saisons : l’hiver

A chaque processus de vie, les sages chinois ont donné un nom symbolique correspondant le plus possible à la réalité qui les entourait. Ils ont nommé ainsi les 5 éléments ou 5 mouvements : l’Eau – le Bois – le Feu – la Terre – le Métal. A ces 5 mouvements interdépendants, étaient associés une saison, une orientation, un climat, un organe, une saveur, une couleur…

A quoi correspond l'hiver ?

La qualité énergétique de l’hiver est caractérisée par un mouvement de condensation, de retour vers l’origine.

L’hiver commence début novembre dans la médecine traditionnelle chinoise et dure jusqu’à mi- janvier / début février. Dans la nature tout est au repos : les feuilles sont tombées, la sève descend dans les racines, la lumière diminue, la température baisse.

Toute la nature s’endort à la surface du sol. Les manifestations de vie, à l’extérieur sont réduites au minimum. La vie ne concerne plus l’extérieur mais l’intérieur.

L’hiver est associé à l’élément « Eau »

Le caractère shui montre une rivière, un cours d’eau. L’Eau est l’image du yin par excellence. Son mouvement est de descendre; elle s’enfonce dans les profondeurs, imprègne, humidifie, refroidit ou rafraîchit. Elle permet la fertilité, la fécondité, le ressourcement et la régénération. Un autre aspect de son mouvement est de thésauriser, de conserver (mémoire de l’eau). Elle est la matrice à partir de laquelle toute vie se développe sur terre. Elle représente aussi la fin de tout cycle de vie, la descente vers la mort.

Quels sont les organes associés à l'hiver ?

Comme pour chaque élément, un couple d’organes et plus spécifiquement leurs fonctions, portent les caractéristiques de l’élément Eau. Il s’agit des reins et de la vessie. Les reins sont considérés comme particulièrement vitaux puisque de leurs énergies dépendent toutes les énergies des autres organes. Les reins sont notre batterie d’énergie (d’où l’importance d’avoir “les reins solides”). Le rein nourrit la moelle osseuse, les os, les cheveux, le cerveau, le sang.

Les reins conservent l’essence vitale reçue à la naissance qui est appelée essence vitale prénatale. Le potentiel de cette essence vitale ne fait que décroître tout au long de la vie mais il nous est possible de l’entretenir au mieux et d’éviter de la gaspiller.

Quels sont les déséquilibres émotionnels de l'espace Eau ?

La peur est l’émotion qui fragilise le plus l’énergie des Reins.
La vie moderne stimule en permanence notre système d’auto-défense, ainsi que nos peurs plus profondes.
La peur paralyse et nous empêche d’avancer ou au contraire nous met en suractivité : elle stimule la création d’adrénaline, elle-même sécrétée par les surrénales, glandes rattachées aux Reins.
Soyons conscients de nos peurs. Evitons le mot « peur » dans notre langage courant et évitons de regarder ou d’écouter ce qui nous fait peur.

Quelques conseils pour passer l'hiver

  • Faire au maximum des bonnes nuits de sommeil pour avoir le maximum de repos.
  • Manger et boire chaud
  • Se couvrir avant de sortir : les pieds et les reins doivent rester au chaud
  • Se nourrir légèrement, avec des aliments qui « hydratent » : légumineuses, oléagineux, soupe, légumes.
  • Les noix sont un bon allié pour leur apport en Oméga-3 et en magnésium, elles permettent de nourrir l’activité cérébrale, de calmer la nervosité et d’augmenter la fertilité (liée aux Reins).
  • Eviter l’alcool, les sucres raffinés, les graisses saturées, la charcuterie, les plats préparé : ces aliments dessèchent l’Eau du corps.
  • En hiver, vous pouvez manger salé car c’est la saveur de la saison. Favoriser les aliments naturellement salés (algues, fruits de mer, poissons de mer). Privilégier la consommation de bon sel : sel de mer non raffiné ou sel rose de l’Himalaya.
  • Vos plantes alliées : gingembre, clou de girofle, ginseng, la cannelle, le sésame.
  • Avoir des activités calmes : méditation, marche, qi gong.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut